Skip to main content

Improving Public Policies

in a Digital World

05/06 DEC. 2016

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

PARIS | FRANCE | 2016

Agenda available!

Big data & Gouv. ouverts

Salle / Hall : IRJS - Salle des Séminaires
Horaire / Schedule : 16h40 - 18h00

Président de séance : Willian Gilles (Directeur du Master Droit des données, des administrations numériques et des gouvernements ouverts - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Président de l'IMODEV - France)

Langue / Language : Français


Intervention 1. "Surveillance", "Big Brother" ou "Panoptique"? Comprendre les enjeux du Pouvoir dans l'ère digitale Antonio Pele - Professeur, PUC/SP (Brésil)

A partir du livre de Bernard Harcourt "Exposed" (Harvard University: 2015), nous allons réaliser une approche dite "critique" des relations de pouvoir sous notre ère digitale. Nous vivons ainsi dans une époque de l’"exhibition" directe et indirecte des individus, exhibition ou exposition qui a provoqué une production exponentielle de données numériques individualisées et individualisantes. 

Les individus participent pleinement de la consolidation de ces nouvelles relations de pouvoir, dans la mesure où ce sont eux qui utilisent les produits et services leur permettant d’exhiber, sans aucune contrainte apparente, leurs vies privées et professionnelles. Ils sont donc aussi les architectes de cette "société d’exposition".

De par le jeu de ces deux premières caractéristiques, de nouvelles subjectivités, analogues et digitales, sont en train d’être formées, produisant des « vérités » façonnant constamment les besoins et désirs individuels, et légitimant le déploiement encore plus profond de nouvelles relations de pouvoir. Les économies des plaisirs et du punitif s’imbriquent et s’interpellent mutuellement.

Intervention 2. Le Big data est-il l'Eldorado des gouvernements ? Thomas Bizet - Doctorant – Ecole de Droit de la Sorbonne (France)

Le fantasme du Big data permettant de solutionner n'importe quel problème grâce à l'exploitation aveugle de données et de statistiques s'est propagé jusque dans les gouvernements.

Hors, cette approche qui consiste à traiter un grand nombre de données qui, corrélées, peuvent permettre de résoudre une partie du problème posé présente de nombreux risques collatéraux (risques relatifs à l'intrusion dans la vie privée, résolution du problème mais non de la cause du problème, biais cognitif dans le traitement des données, etc).

Cette présentation vise à démontrer que le "big data" n'est peut-être pas le miracle attendu, mais que les données, ouvertes, utilisées de manière appropriée peuvent effectivement révolutionner la manière de piloter les actions des gouvernements.

Intervention 3. Open Data et Big Data au service de l’économie collaborative Ingrid Judith Obregon - Doctorante, Ecode de Droit de la Sorbonne (France)

Ces dernières années, les spécialistes du droit numérique ont averti de l’existence des risques pesant sur la vie privée. En particulier, il s’avère que les actions humaines deviennent, à cause des big data, prédictives. Cependant, la réutilisation de données personnelles a pour avantage le développement de nouvelles prestations, comme, par exemple, l’économie collaborative.  Non encore formellement définie, l’économie collaborative mérite d’être évoquée pour en saisir  les enjeux. L’intervention cherche, dans un premier temps, à analyser l’étroite relation existant entre le gouvernement ouvert et le développement d’une économie collaborative, grâce à l’utilisation de l’e-business. Dans un deuxième temps, sera abordée la nécessité de garantir la loyauté de l’information pour éviter un dysfonctionnement de ce système.